Joyeux noël !

 

Aaaahhhhh tous ces gens…. Bon dieu qu’ils m’énervent !!! A quoi ça rime, se forcer, oui se forcer, pour qui ? pour quoi ? Ah ! faire la fête parce qu’il faut faire la fête, faire un cadeau à la dernière minute parce qu’il faut faire un cadeau, se ruer dans les magasins pour acheter à tout prix un cadeau à leur moitié, à leurs enfants. Il y a mieux : acheter un cadeau à leur famille plus éloignée qu’ils ne voient que 3 fois par an !!! Tous ces gens qui font semblant, non mais je vous jure. Vaut encore mieux être seule comme moi !

Ah mes petits amis, avant c’était bien Noël. Ben oui, j’avais mes trois enfants avec moi, on se retrouvait en famille.J'avais même les trois petiots, beaux comme des cœurs. Mon petit-fils, âgé de 6 ans maintenant et mes deux petites filles, l’une âgée de 16 ans et l’autre de 10 ans. Tous autant qu’ils sont, ils ont dû beaucoup grandir, beaucoup changer….. Ils me manquent si vous saviez…Et c’est comme ça depuis maintenant quatre ans, depuis la mort de mon mari que j’aimais tant.

Je me demande souvent ce que j’ai fait pour mériter un tel châtiment. Pourtant mes chers enfants n’ont jamais manqué de rien. Ah ayez des enfants, faites des enfants, élevez les, pliez- vous en quatre pour eux, privez- vous de certaines choses pour qu' eux ne manquent de rien et voilà le résultat ! Ils vous laissent lâchement tomber, pas un coup de fil, pas une visite…. Ça fait mal…Juste des égoïstes, oui des EGOISTES. De mon temps, on n’aurait jamais laissé tomber un parent. Moi, je me suis occupée de ma mère jusqu’au bout, et pourtant elle n’a pas toujours été tendre avec moi.

Mais cet après-midi, j’ai décidé de ne pas regarder la télé pour noyer ma solitude. Allez je me décide et je vais faire une promenade en ville. Ça me coupera l’après-midi car la solitude devient pesante. Et nous sommes le 24 décembre. Depuis quatre ans , j’y peux rien, cette date résonne en moi comme une horrible douleur…Ça fait mal, mal ! J’aimerais tellement que toute cette mascarade soit terminée.

La rue et la place centrale sont magnifiquement décorées. Les lampadaires sont ornés de belles guirlandes clignotantes jaunes et bleues. Plus loin, un grand sapin de Noël et une roue ont investit la place. C’est très bien tout ça mais moi, là tout de suite, j’ai juste envie de pleurer. Je sens monter les larmes, j’ai beau me retenir, je n’y arrive pas. Elles commencent à couler sans que je puisse lutter….

J’aperçois les petits chalets en bois du marché de Noël. Que c’est beau… et finement décoré. Ils ont beaucoup de goût. Certains achètent des bijoux fantaisie, des bouillottes, des sacs faits main tandis que d’autres dégustent un bon vin chaud. Cette année,beaucoup d’artisans se sont déplacés, des locaux mais aussi parfois de régions plus lointaines. Les gens ont l’air heureux, rigolent, discutent, parfois accompagnés de leurs enfants. Le supermarché du coin est bondé aussi à cette heure ci, les gens viennent chercher leurs commandes, leur dinde, leur chapon, leurs plateaux de fruits de mer, que sais-je encore….

Moi je suis seule, désespérément SEULE. Je préfère faire un détour pour éviter le centre commercial. C’est trop dur. Je rentre. J’en peux plus. J’ai qu’une envie c’est que cette horrible soirée soit passée. Plus que quelques heures à tirer....

noel