place-du-martroi

 

Aujourd’hui, je vais manger au restaurant dans le centre ville d’Orléans, non loinde la belle et animée Place du Martroi, . Ça changera un peu de mes sempiternelles bolognaises !!!

Je l’ai découvert pour la première fois avec un certain émerveillement et des étincelles de bonheur dans les yeux, tel un enfant qui découvre le monde. La façade extérieure est grandiose. Celle-ci est en pierres anciennes, presque à la façon des anciens Parlements révolutionnaires.

La décoration est somptueuse. Les lustres, en forme de globes blancs ornés de dorures, diffusent une légère lumière blanche.

A mon arrivée, je vois de petites tablesmarrons, façon bistrot,dont le pied décoratif est de couleur noire. Les chaises ont un dossier et un siège rouge de cuir rouge, agrémentés d’un liseré doré. Cependant, je préfère m’asseoir sur la banquette de couleur rouge, très confortable.

Un rideau de velours rouge est dressé sur une tringle dorée rappelant le style général de l’établissement. Les murs sont ornés de tableaux, représentant des personnalités ou décrivant des paysages. Les tableaux sont parfois remplacés par des vitraux décoratifs fleuris.

Quant à la clientèle, celle-ci est d’âge moyen. Il semblerait que ce soit le repère des « notables », avocats ou chefs d'entreprise. Des couples ou amis d’un certain âge profitent de ce moment. L’après-midi, des groupes d'amis se réunissent autour d'un verre. De jeunes retraitées partagent une boisson chaude en se racontant leurs dernières vacances.

Le personnel est aimable. Des bouquets de fleurs sont disposés sur les tables. J’apprécie cette petite attention. La nappe est blanche et joliment dressée. Les serveurs sont en tenue, vêtus d’un chemisier blanc et d’un par-dessus noir. L’un d’eux m’apporte la carte en esquissant un sourire. Le choix s’avère difficile. Lorsque ce même serveur réapparaît, je lui commande enfin un onglet de veau cuit à point.

Mon plat arrive. Voici un beau morceau de viande bien coupé accompagné de pommes sarladaises. Les pommes de terre sontservies en petites rondelles fines, avec des lardons, le tout accompagné de petits oignons soigneusement coupés. Hum je me régale ! La présentation éveille les papilles et les saveurs en bouche. Le serveur me tend la carte des desserts. Allez hop, j’opte pour le dessert du jour : un sabayon de fruits rouges, fraises et framboises. La disposition des fruits rouges sur lit de crème me fait vraiment saliver. Je commande enfin un café-noisette, lequel a une saveur toute particulière.

Quel plaisir de savourer un bon plat traditionnel français !  Au diable la malbouffe !